Les volontaires de la Protection civile très sollicités

Civil protection
Intervention
Contact pour la presse: 
Ophélie Boffa

Bruxelles, 09/05/2016 – A la demande des autorités, les volontaires de la Protection civile sont intervenus pour de nombreuses missions spécialisées ces dernières semaines. Renfort dans les établissements pénitentiaires, recherches de personnes disparues ou appui logistique, ils sont sur tous les fronts.  
 

La Protection civile porte secours à la population lors de petites et grandes catastrophes. Elle vient en renfort aux services de secours avec des moyens lourds et des équipes spécialisés. La Protection civile, c'est 450 professionnels et 650 volontaires disponibles 24 heures sur 24. Les volontaires sont chargés des mêmes tâches que les professionnels mais ils assurent leurs prestations pour la Protection civile à côté de leur activité principale.

Renfort dans les prisons

A la demande du SPF Justice, 678 agents volontaires de la Protection civile ont été mobilisés par la Direction Générale de la Sécurité civile pour distribuer les repas aux prisonniers durant les grèves des agents pénitentiaires du 26 avril au 9 mai 2016.  Au total, ils ont presté 6.187 heures de travail pendant 14 jours consécutifs.
 
La Protection civile a envoyé des agents volontaires en  renfort dans 24 établissements pénitentiaires, avec une moyenne de 57 agents par jour. Il s’agit d’une mission spécifique des unités opérationnelles, déterminée par l’Arrêté royal du 10 juin 2014, et réalisée par les volontaires de la Protection civile à la demande des autorités.

Recherche de personnes disparues

A la demande de la police fédérale (cellule des personnes disparues), 68 agents volontaires et 21 agents professionnels ont effectué des opérations de recherches à Drogenbos du 2 au 4 mai. Leur mission consistait à rechercher des indices tels que passeport, téléphone portable, ordinateurs,…
 
A la demande de la police locale de la Louvière et de la cellule disparition de la police fédérale, les plongeurs de la Protection civile ont retrouvé samedi 7 mai une personne disparue dans le canal du centre depuis le 3 mai. L’équipe de la Protection civile est mixte : 3 des 4 agents plongeurs sont des volontaires, le responsable est un professionnel. Pendant le mois de mai, les plongeurs seront également mobilisés pour réaliser une vaste opération de recherche entre Farciennes et Tamines à la demande des autorités judiciaires.
 
Grâce au sonar de la police de la navigation, les plongeurs de la Protection civile sont capables de détecter des points de fouille précis par visibilité zéro. Ils confirment ensuite sous l’eau s’il s’agit d’une personne, d’un véhicule ou autre. Ils sont les seuls plongeurs habilités par la justice pour manipuler et conditionner le résultat des recherches sans compromettre les preuves scientifiques, et ce, même sous l’eau. La recherche de personnes, d’armes ou de véhicules, a représenté plus de 1.100 heures de travail sous l’eau pour les plongeurs de la Protection civile entre janvier et avril 2016. Cinq personnes ont été retrouvées.

Special Olympics

Une centaine d'agents volontaires ont été mobilisés du 30 avril au 7 mai pour préparer les Special Olympics. Chargés du soutien logistique, ils ont monté les infrastructures, installé le matériel et assuré le transport des athlètes. Depuis plus de 30 ans, les Special Olympics peuvent compter sur l’aide des agents volontaires de la Protection civile.

ophelie.boffa@ibz.fgov.be